+

Retrouvez votre Maire online !

Crougnionnes, Crougnions, vieux croûtons, internautes, internautes, webonautes, webnautes (?)

Dans un souci d’utilisation moderne de la palette des NTIC, M. le Maire Ducratin s’est lancé sur le réseau social Twitter. Il est désormais : un twittos. Mais il reste avant tout votre Maire.

L’adresse du site Twitter : twitter.com/PatDucratin

 


Portraits de Crougnions méritants dans leurs sanitaires (II) : Bernard Radondin, Chef du « Le Pot-de-Vin »

Bernard Radondin nous a, comme à son habitude, accueillis dans le vestibule de ses sanitaires qui venaient d’être lustrés. Pour nous accueillir, il s’était badigeonné se saindoux premium. Son épouse Jocelyn nous a accueilli d’une choucroute andalouse de toute beauté tandis que Bernard s’apprêtait (saindoux). Il s’est prêté au jeu des questions réponses avec talent et vivacité d’esprit. Décidément, quel accueil !

Le Chef Radondin dans ses sanitaires

Le Chef Radondin dans ses sanitaires

Bernard Radondin, comme à son habitude, a, du haut de son corps parfaitement lustré, refusé la publication de son interview. Nous vous présentons donc ci-dessous en exclusivité la page 404 de son interview : un joyau de saveurs explosives à partager sans retenue sur Réseau Network & Affinités auprès de sa communauté de friends.

Le menu gourmand du le Pot-de-Vin

Le menu gourmand du le Pot-de-Vin


Oussama Ben Laden nu, Oussama Ben Laden juif, Oussama Ben Laden vivant, mais Oussama Ben Laden libéré

Suite à l’installation de la bicoque de plaisance de Claude Zidi (zidiclaude@gmail.com et téléphone) face le terrain vague, et dans un souci d’apaisement vis-à-vis de la communauté crougnio-niçoise, le Maire a entrepris une grande démarche white hat – black hat dans la visée de davantage de SEO dans la vie réelle et de visibilité dans le cyberspace.

Dans cette optique, Oussama Ben Laden nu, Oussama Ben Laden juif, Oussama Ben Laden vivant, (mais Oussama Ben Laden libéré (hors référencement hors moteurs de recherche))

Oussama Ben Laden nu

Oussama Ben Laden vivant

Le STAFF NTIC


Portraits de Crougnions méritants dans leurs sanitaires (I) : Jean-Philippe Surcouf

jean-philippe

Jean-Philippe au turbin (septembre 1992)

 
Parcours : Over-the-top via la Chine (Hangzhou épatante Chine)
Formation : en forme d’espadrille
Diplômes : il maîtrise les quadrilles
Formations diplômantes : 1997-2003 : fournisseur Velin agréé (1999)
Outils de travail : il est un peu à poil
Méthodologie : des promesses non tenues sur les plateaux haut-crougnitauds
Ses astuces : « une demi-molle par jour, ou du boulgour » (Guy Mollet)
Son traitement : deux gélules par jour avant chaque repas
Les dépendances de sa  maison : des sociétés portugaises offshore de BTP
Ce qu’il apporte à la communauté crougnionne : la réunion unique entre glamour et papier Velin
 
 
Interview exclusive de Jean-Philippe Surcouf qui vient tout juste de sortir du bain
 
STAFF Culture de Crougnières :  Bonjour Jean-Phi. Je suis Patrick. Je vous remercie de me laisser accéder à vos sanitaires et à tant de glamour tout à la fois.
Jean-Philippe Surcouf : Bonjour Patrick, mettez-vous à l’aise, posez cette vilaine moumoute sur votre droite. Souhaitez-vous du thé aux noix ?
 
STAFF Culture de Crougnières :  Avec concupiscence. On commence tout de suite avec une question « Sanitaires ». C’est un endroit particulier pour vous ?
Jean-Philippe Surcouf : Ecoutez « Patrick », c’est une question très personnelle. Nous étions convenus de ne pas aborder ce sujet. Laissez le STAFF Justice faire son travail.
 
STAFF Culture de Crougnières :  Je suis un douchebag, alors que vous, on vous surnomme « Angel ». Mi-figue mi-raisin ?
Jean-Philippe Surcouf : J’ai arrêté le moût de raison en 2004, à la suite d’une Opération « Seyès 23×76 cm ». Des souvenirs pour toute une vie.
 
 STAFF Culture de Crougnières :  Quels sont vos mets ?
Jean-Philippe Surcouf : Nous avions exclu mon régime alimentaire des thématiques potentielles. Je refuse le partenariat avec vos officines et je n’ai JAMAIS consommé de saccharose en public.
 
STAFF Culture de Crougnières : De but-en-blanc, 200 euros ça vous paraît cher pour une assurance habitation ?
Jean-Philippe Surcouf Comme l’indique ma biographie que vous avez lue à haute voix à la cantonade, je rencontre des difficultés en tant que personne tierce des propriétaires (menus travaux, transactions de voisins). Je bénéficie d’une garantie subséquente à hauteur de cinq Jean-Louis David à compter sur ses doigts.
 
STAFF Culture de Crougnières :  Mais Crougnières vous en avez rien à carrer au fond ?
Jean-Philippe Surcouf : Dans le cadre de mes mandats transeuropéens j’ai appris à manier la langue de bois. Avant de vous répondre, je vais donc d’abord vous embrouiller. Quant à mon surnom « Angel », il vient d’un vieux chef indien. Cela signifie « sanitaires » en Cherokee. Vous pouvez vérifier, c’est dans le JO.
 
STAFF Culture de Crougnières :  Revenons sur la Crouste.
Jean-Philippe Surcouf C’est son péché mignon, depuis que […]
 
STAFF Culture de Crougnières :  Je vous arrête tout de suite, je dois aller au bistro romain.
Jean-Philippe Surcouf : Mes hommages à la Gloumieux.
 
jean-philippe

Séquence émotion au moment de quitter les sanitaires.

Signé le STAFF Culture chaperonné par le STAFF Trésorerie (qui a procédé aux amputations salvatrices et à la cautérisation)


Fête des senteurs 2013 : l’art floral à la fête

Charme… Senteurs… Parfums… Sensations… Stimulation… Caresse délicate du bouquet printanier… Cette année encore, la fête des senteurs.

Envoûtement des délices…

Multiples phénomènes…

Vases en porcelaine sur son lit de cocktails de pistils ensorcelants…

Songe éveillé et sa ribambelle de corolles épanouies…

Feux d’artifices de turgescences au bord de l’explosion…

Tout le monde a encore en tête le vainqueur de l'édition 2004 !

Tout le monde a encore en tête le vainqueur de l’édition 2004 !

Le bilan est pour l’instant mitigé, en témoignent les témoignages des Crougnions présents :

Luc, fleuriste dans le cœur de ville et fidèle téléspectateur de Rai Uno, a apprécié la saine émulation : « Les cinq conditions de la concurrence pure et parfaite ont été remplies. Pas d’exception culturelle pour les bouquets ! »
Madeleine El-Alamein, lectrice de Valéry Giscard d’Estaing et résidente à Crougnion-Nord, a tapé sa flaque : « J’ai passé une bonne journée. »
D’autres, comme Luc, qui aurait bien aimé être maréchal-ferrant, ont surtout noté la grande pluralité des senteurs : « J’ai apprécié la grande pluralité des senteurs », note Luc.
Quant à Christian Estrosi, crougnion d’adoption et tout juste de retour de son trip à Saint-Barth’, il ne décolère pas : « Toutes ces senteurs, ça me fait bander. »

Michelle Abama nous a fait l'honneur de sa présence et de son talent, fleur parmi les fleurs

Michelle Abama nous a fait l’honneur de sa présence et de son talent, fleur parmi les fleurs

Face à cette farandole de phéromones enchanteurs, le garden club de Monaco a du plomb dans l’aile.

Plan d’accès à la fête des senteurs : Station d’épuration de Crougnières, sur la N183 kilomètre 11 (face le Sigmar-Fritz)


Tourisme sexuel au frais du contribuable sur des mineurs toxicomanes à Bali : le maire dément

Crougnières, le 4 février

—- COMMUNIQUÉ  —-

CABINET DU MAIRE, M. PATRICK DUCRATIN

Suite aux allégations formulées sur des « blogs Internet », M. Ducratin, maire de Crougnières depuis 1984, dément toute allégation formulée. Il nie notamment avoir séjourné 47 jours à Bali, à l’occasion des vacances de la Toussaint. « J’ai toujours été fidèle à mon épouse », Yvonne Ducratin née Gloumieux. Leurs enfants se portent bien.

Michelle Abama nude

Monsieur le Maire, quelques instants avant sa réunion mensuelle avec le syndicat interprofessionnel de la zone communale